Le renforcement de la place du digital dans la préparation des séjours touristiques : Guadeloupe à l’ère du numérique.

2019 a été une année record en matière de tourisme avec 877 794 touristes venus visiter l’archipel, avec une tendance de fond qui est la digitalisation du parcours des touristes avant, pendant et après leur visite.

Les professionnels des activités touristiques ont donc décidé de mettre le temps dont ils disposent à profit, afin de se préparer à la reprise du tourisme de façon à s’adapter aux nouvelles manières de voyager.

En 2019, 84% des séjours ont été préparés en ligne et 60% ont été payés en ligne, des chiffres en constante augmentation depuis plus de 5 ans.

Toujours plus attractive, la destination Guadeloupe est choisie par de nombreux voyageurs. Mais au moment de préparer leur séjour en ligne, s’il leur est possible de réserver hôtels, et transports en ligne rares sont les activités touristiques qui disposent d’une présence en ligne et permettent de réserver.

Un retard de digitalisation qui est lourd de conséquence, en effet, n’étant pas présentes au moment où 84% des touristes préparent leur séjour, les activités touristiques perdent des clients. Elles sont donc le dernier poste de dépenses des touristes de passage dans l’archipel (elles représentent à peine 8% des voyageurs). 

Conscients de l’urgence de la situation, les professionnels des activités touristiques de l’archipel ont entamé leur digitalisation afin d’être en adéquation avec les nouvelles pratiques des voyageurs. 

2021 sera donc l’année de la présence digitale, de la réservation en ligne et du numérique pour les membres de l’UPAT qui entendent bien représenter un pourcentage croissant du budget des voyageurs de passage dans nos îles.

#upat #digital #activités touristiques. 

Tourisme durable et vertueux :

S’il est acquis que le tourisme peut avoir un impact vertueux sur l’économie de l’île, il peut aussi avoir des conséquences importantes en matière d’environnement lorsqu’il s’agit d’un tourisme de masse. 

Par ailleurs, de plus en plus sensibles à la cause environnementale, les français et en particulier les jeunes tendent à changer leur manière de voyager. Bien que ne souhaitant pas renoncer au tourisme et aux voyages, les visiteurs s’orientent de plus en plus vers un tourisme durable.

En 2019 l’écotourisme représente à lui seul 46% de part de marché du secteur du tourisme en France. 

C’est une tendance de fond qui s’impose à notre destination.
En effet, en 2019, les touristes pendant leur séjour en Guadeloupe, pratiquent 5 types d’activités :

  •  91% baignades à la plage
  • 43% visites de musée et patrimoine historique
  • 35% baignades en rivières
  • 31% randonnées
  • 19% visites des parcs et aquariums
(source Qualistat)

Ces activités, bien que variées principalement sont tournées vers la nature ! Une nature qu’il nous faut préserver pour que notre territoire reste attractif. 

C’est pourquoi l’UPAT a choisi d’intégrer dans ses membres que des membres qui s’inscrivent dans ces valeurs. Ensemble, nous promouvons et protégeons les îles de Guadeloupe. Notre objectif est de faire aimer nos territoires aux voyageurs tout en les préservant du tourisme de masse.

#upat #guadeloupe #tourismedurable #écotourisme.